Bienvenue chez HELLODOCTEUR Votre médecin en ligne

Connexion  |  Inscription

ARTICLE :

Pertes blanches: A quel moment consulter?..

Pertes blanches: A quel moment consulter?

Pertes blanches: A quel moment consulter?

CATEGORIE : Pathologies

leucorrhées  pertes blanches  écoulement vaginal  sécrétion vaginale  comment lutter contre les pertes blanches 

Obtenir un entretien Ajouter aux favoris

Plusieurs femmes de nos jours se posent pas mal de questions sur l'origine des pertes blanches ou leucorrhées. Si elles provoquent parfois de l’inquiétude chez la plupart des femmes, elles sont pourtant un phénomène physiologique normal et nécessaire. En effet, les pertes blanches sont des écoulements vaginaux sécrétés par le col de l'utérus. Il s'agit d'une glaire plus ou moins épaisse qui s'écoule le long de la paroi vaginale emportant au passage les éventuels germes et cellules mortes. Les pertes blanches protègent ainsi des infections et maintiennent l'équilibre de la flore vaginale.

Les pertes blanches normales sont en général translucides. Néanmoins, les professionnels de santé expliquent qu'elles peuvent être  plus blanches après avoir séché toute la journée sur le sous-vêtement. Il faudrait cependant très attentive au changement de couleur de vos pertes, ceci pouvant être dû à une mycose ou une infection  vaginale.

 

Pertes blanches: A quel moment consulter?

 

                                        gynécologue

Les pertes blanches chez la femme sont un phénomène physiologique. Elles constituent une sorte de barrière qui maintient la flore vaginale en bonne santé et sont en général de couleur translucide. Cependant, il peut arriver que pour une raison ou pour une autre, vos pertes blanches changent de couleur ou aient l'un des aspects ci dessous; il va falloir dans ces cas consulter un médecin qui saura déterminer la cause et vous prescrire un traitement approprié:

  • Les pertes pâteuses: S’il est normal que des pertes blanches puissent être relativement visqueuses ou abondantes, un aspect grumeleux ou crémeux sont généralement le signe d’une mycose ou infection vaginale.
  • Pertes malodorantes:  elles peuvent être  le symptôme d'une IST(Infection Sexuellement Transmissible) comme la gonorrhée vulgairement appelée "chaude pisse" ou la chlamydiose pour ne citer que ceux-ci.
  • Pertes grisâtres:  Si elles sont accompagnées d’une odeur désagréable (parfois comparée à une odeur de poisson), les pertes évoquent le plus souvent une vaginose bactérienne.
  • Pertes jaunâtres: Lorsqu'elles sont accompagnées d’une mauvaise odeur et parfois d’irritations, elles peuvent révéler une infection. Il convient alors de réaliser un prélèvement qui permettra de déterminer s’il s’agit d’une infection à Chlamydia ou au gonocoque.
  • Pertes verdâtres:  Liquides, mousseuses, malodorantes et parfois accompagnées de brûlures, elles sont généralement révélatrices d’une infection gynécologique à trichomonas vaginalis. Elles peuvent aussi s’accompagner de brûlures à la miction car ce type d’infection peut se propager au niveau des voies urinaires.
  • Pertes marron ou rose:  Normalement elles n'existent pas mais si vous en avez, il s'agit certainement du sang qui s'est mélangé aux sécrétions vaginales . Ceci se produit généralement en plein début des règles ou lorsque vous êtes sous contraceptifs. Sinon, il est conseillé de consulter un gynécoloque car les saignements peuvent aussi signaler une infection vaginale.

 

Pertes abondantes, faut-il s'inquiter?

                                        Pertes blanches, quand consulter

D'une femme à une autre, la quantité de pertes blanches émises est très variable. Chaque femme produit un volume de sécrétions vaginales différent car celui est lié à la sécrétion d’oestrogènes, qui varie d’une femme à l’autre. Il est donc tout à fait normal d’avoir des pertes blanches tous les jours, comme il est normal de ne pas en avoir tous les jours. La grossesse peut aussi être à l'origine des pertes blanches abondantes.

Il n'existe pas encore une solution médicale pour diminuer la sécrétion des pertes. En revanche, les gynécoloques conseillent de ne pas faire de douches vaginales et envoyer de l'eau dans le vagin en espérant atténuer les pertes. Ce geste n'aide pas, au contraire ces douches vaginales déséquilibrent la flore vaginale et peuvent donner des infections. Le fait de porter des serviettes ou protège-slips tous les jours n'est pas non plus une bonne idée car cela a tendance à assécher la vulve. Il est neanmoins recommandé de changer de sous-vêtements dans la journée si on est gênée par une sensation d'humidité.

 

Les gestes qui aident à prévénir les infections vaginales

                                                Produits d'hygiène intime pour femmes

Pour éviter d'avoir des pertes malodorantes, épaisses avec des couleurs bizarres généralement dues aux infections vaginales, les gynécologues conseillent d'adopter certains gestes qui protégeront votre flore vaginale:

  • Choisissez bien vos produits de toilette, et préférez un gel intime ou un savon développé avec un PH compris entre 4.5 et 8.5, adapté à votre toilette intime
  • Portez des sous-vêtements en coton
  • Consommez des aliments réputés « anti-candida » comme l’ail, le clou de girofles, les oignons, l’huile d’olive ou l’huile vierge de noix de coco 
  •  Réduisez votre consommation de sucres (hydrate de carbone)
Obtenir un entretien

COMMENTAIRES
LAISSER UN COMMENTAIRE
Veuillez vous connecter pour pouvoir laisser un commentaireMe connecter