Bienvenue chez HELLODOCTEUR Votre médecin en ligne

Connexion  |  Inscription

ARTICLE :

Ce que vous ignorez sur l’endométriose!!!..

Ce que vous ignorez sur l’endométriose!!!

Ce que vous ignorez sur l’endométriose!!!

CATEGORIE : Pathologies

affection  endométriose. 

Obtenir un entretien Ajouter aux favoris

L'endométriose est une affection caractérisée par la présence en situation hétérotopique, c’est-à-dire au-delà de la cavité utérine, de tissus possédant les caractères morphologiques et fonctionnels de l’endomètre. En effet, l’utérus est constitué de 3 couches qui sont de l’intérieur à l’extérieur, l’endomètre, le myomètre et enfin la séreuse. Ainsi, lorsque la première couche de l’utérus (endomètre) se trouve hors de sa situation normale on parlera d’endométriose. Cette situation anormale de l’endomètre aura pour conséquence une stimulation hormonale (œstrogènes) de ces tissus endométriaux mal localisés à l’origine de plusieurs complications telles que les douleurs au moment des règles, la stérilité, la survenue de saignements anormaux et les troubles du cycle, douleurs pendant l’acte sexuel (ces symptômes dépendant de la localisation de l’endométriose).
 

Facteurs de risques: L’endométriose se voit surtout chez les femmes de race blanche à niveau socio-économique élevé. Les traumatismes que constituent les grossesses, les révisions utérines, les curetages, les résections endométriales semblent favoriser la survenue de cette affection. Quoi qu’il en soit, l’endométriose se rencontre pendant la période d’activité génitale (c’est-à-dire chez les femmes en âge de procréer) ou après la ménopause en cas de secrétions hormonales pathologiques ou au cours d’un traitement hormonal (pilules à base d’œstrogène par exemple). Certains gestes comme la résection du col, la réfection du périnée à la suite d’une épisiotomie peuvent favoriser la survenue de l’endométriose.

Symptômes: Au cours de cette affection, les concernées pourront être sujette à plusieurs symptômes. Ceux-ci seront en fonction de la localisation de ces tissus endométriales hors de l’endomètre. Nous aurons ainsi comme plaintes :

° Les douleurs pelviennes qui sont soit permanentes, soit intermittentes. Ces douleurs surviennent le plus souvent au moment des règles. Parfois se surajoute la notion d’une dyspareunie profonde (douleur au moment des rapports sexuels). Ces douleurs se rencontrent ainsi en cas d’endométriose du col, du vagin, de la vulve et du périnée.

° Les saignements en dehors du cycle et parfois de grande abondance. Très fréquentes, elles s’aggravent au fil du temps du fait de l’accumulation de sang dans ces tissus endometriaux mal localisés et sont rebelles aux traitements médicaux (hémostatiques ou progestatifs) mais aussi au curetage ou résections endométriales.

° Le désir de concevoir. La stérilité existe chez 30 à 50 % des femmes porteuses d’une endométriose. Cela étant dû au fait que ces tissus endometriaux se localisent aux niveaux des ovaires, trompes avec pour conséquence un trouble de la motricité des trompes, une obstruction de la jonction utéro-tubaire et un trouble de l’ovulation.

Traitement: Actuellement nous disposons de plusieurs types de traitement à savoir

° Le traitement hormonal : Il en existe plusieurs. Ils ont tous en commun la particularité de freiner ou de bloquer la sécrétion d’estrogènes par les ovaires. Ceci entraînant une diminution des noyaux d’endométriose voire une atrophie complète.

° Le traitement chirurgical : Celui consiste à enlever les noyaux d’endométriose et à rétablir l’anatomie la plus proche possible de la normale. On complétera l’acte chirurgical par un traitement médical. Le traitement chirurgical pourra être radical en cas d’endométriose intra-péritonéale (hystérectomie totale avec castration en enlevant le maximum des lésions). La castration supprime les hormones ovariennes et entraine la régression des lésions restantes.

Guérison spontanée: La maladie est soumise aux incitations hormonales. Les ilots ectopiques ont tendance à s’accroitre au fil des cycles. La tendance à l’aggravation des lésions est habituelle mais non obligatoire. Deux événements vont conduire à la guérison spontanée. Le premier, c’est la grossesse quand elle est possible. Le second, c’est la ménopause.

Obtenir un entretien

COMMENTAIRES
LAISSER UN COMMENTAIRE
Veuillez vous connecter pour pouvoir laisser un commentaireMe connecter