Bienvenue chez HELLODOCTEUR Votre médecin en ligne

Connexion  |  Inscription

ENCYCLOPEDIE MEDICALE

Notre encyclopédie médicale est une véritable solution à toutes vos questions de santé et contrôlée par un médecin pour mieux vous faire comprendre les termes médicaux, les maladies, leurs symptômes et leurs traitements en termes simples.

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Hématome décidual

Décollement entre le sac gestationnel (recouvert de la décidua réfléchie ou basilaire) et la paroi utérine (recouverte de la décidua pariétale)

Hématome retroplacentaire

Complication grave de l'hypertension arterielle gravidique pouvant être inaugurale. Il entraîne une souffrance fœtale aiguë ou une mort fœtale en l'absence d'intervention très rapide.

Hermaphrodisme

présence, chez un même individu, d’organes reproducteurs mâles (testicules) et femelles (ovaires). Il est exceptionnel chez l’homme et est dû à une modification du patrimoine chromosomique pendant la division de cellules (aberration chromosomique)

Herpès vaginal

Infection d'origine virale transmise lors d'un rapport sexuel.

Hirsutisme

Pilosité anormalement abondante chez la femme dont l'origine est : - soit hormonale par sécrétion accrue d'androgènes (pathologique ou non). La pilosité est de type masculin - soit indépendante des androgènes (prise médicamenteuse comme les corticoïdes, le jeûne chez les anorexiques mentales, génétiquement déterminé...). La pilosité excessive se présente alors sous la forme de poils longs et fins présents sur l'ensemble du corps

Human papilloma virus(HPV)

Virus à l'origine de tous les types de verrues, entre autre les verrues sexuelles ou condylomes. Certains de ces HPV sont cancérigènes entre autre au niveau du col de l'utérus.

Hydramnios

Augmentation anormale de la quantité de liquide amniotique. Elle peut se produire de manière graduelle (en général dans la seconde moitié de la grossesse) ou rapidement. On associe ce problème au diabète de grossesse, à une infection materno-fœtale due à la présence de micro-organismes, à une grossesse multiple, à une maladie du fœtus générant une insuffisance cardiaque, à une incompatibilité Rh, à des troubles chromosomiques ou de développement du tube digestif et du tube neural. Cette augmentation de liquide se manifeste par un excès de volume et une tension du ventre, une gêne abdominale, parfois un essoufflement et un gonflement des chevilles. Il y a dans ce cas un risque d'accouchement prématuré.

Hydrorrhée

Pertes liquidiennes d'aspect aqueux.

Hydrosalpinx

Dilatation de la trompe obturée à sa partie distale, contenant un liquide séreux. Il s'agit d'une séquelle infectieuse.

Hydrotubation

Instillation d'un mélange aqueux de corticoïdes et d'antibiotiques proposée dans le traitement des pathologies tubaires obstructives. Actuellement tombée en désuétude

Hypercinésie

Augmentation trop importante du rythme et de l'amplitude des contractions utérines lors du travail de l'accouchement (phase de dilatation du col de l'utérus puis d'expulsion du fœtus).

Hyperlapsie polyploïde

Importante hyperplasie donnant un aspect de pseudo polypes

Hyperovulation

Ovulations multiples souvent médicalement et volontairement induites.

HelloDocteur
Hyperspermie

Volume du sperme supérieur à 6 ml

Hyperstimulation

Complication des traitements stimulateurs de l'ovulation et en particulier des gonadotrophines. Provoque l'apparition de kystes ovariens parfois volumineux pouvant être accompagnés d'un épanchement péritonéal. La guérison spontanée est la règle et le traitement n'est jamais chirurgical.

Hypertension

On considère que la femme enceinte souffre d’hypertension lorsque sa tension est supérieure à 140/85 (14/8,5). Chez les personnes âgées, ces valeurs peuvent être dépassées car la pression sanguine augmente avec l’âge. À l’inverse, chez un enfant ces chiffres seront inférieurs. L’apparition de ce trouble est due en premier lieu à la quantité de sang que pompe le cœur et à la taille et l’état des artères. Mais d’autres facteurs peuvent aussi entrer en jeu, comme l’obésité, l’abus de sel, une consommation régulière d’alcool, l’usage du tabac ou un stress permanent. Une hypertension non contrôlée prédispose le sujet à de plus graves complications. Au cours de la grossesse, elle peut déclencher une pré-éclampsie, mais aussi des maladies cardiaques, rénales ou cérébrales, et des problèmes vasculaires.

Hypertonie utérine

Tonus exagéré du tonus musculaire utérin que l'on peut retrouver par exemple dans certaines situations anormales au cours de la grossesse ou lors du travail (hypercinésie).

Hypertrophie muqueuse

Epaississement excessif de la muqueuse utérine ou endomètre.

Hypofertilité

Diminution des capacités à donner naissance à un enfant.

Hypospermie

Volume du sperme inférieur à 2 ml

Hypotension artérielle

Le terme d’hypotension artérielle est en général réservé aux cas où la tension chute au point d’entraîner des symptômes tels que des étourdissements ou des évanouissements. Attention : une tension basse n’est pas un mauvais signe, bien au contraire ; cela reflète le bon état du cœur, du système circulatoire et de la santé en général. Au cours de la grossesse, il est normal que la pression soit plus basse que d’habitude. La future maman doit éviter les brusques changements de position. En cas de nausées, on avalera – à petites gorgées – une boisson au cola, laquelle contient de la caféine et du sucre ; si l'on se sent défaillir, on s'assoira et on baissera la tête au niveau des genoux, ou bien on s'adossera dans un fauteuil et on relèvera les jambes. Il faut aussi alléger ses vêtements et rechercher de l’air frais.

Hystérectomie

ablation chirurgicale de l'utérus.

Hysterocèle

Prolapsus de l'utérus.

Hystérographie

Radiographie de l'utérus

Hysteromètre

Appareil de mesure de la profondeur de la cavité de l’utérus

Hystérosalpingographie

Examen radiographique permettant de visualiser la cavité utérine et les trompes.

Contactez-Nous

Info@hellodocteur.net